Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment j'ai découvert a posteriori que je me suis faite avoir sur mon contrat d'assurance auto...

En grosse feignasse de fille à sa maman que je suis, j'abhorre tout ce qui touche à la paperasse. Par conséquent, je délègue fourbement en prétextant ne rien y comprendre. Pratique. Sauf que.

Ma maman, elle est plus riche que moi, donc même si elle pense "économie", on n'a pas tout à fait la même mesure du "pas cher".

Ma maman, elle sait pas se servir d'internet, donc elle peut pas accéder aux comparateurs de prix.

Ma maman, elle m'a appris un jour qu'on n'était jamais aussi bien servi que par soi-même.

J'aurais dû écouter ma maman...

Parce que si je m'étais occupé des formalités pour ma voiture en fouinant sur internet, j'aurais fait des économies, en me rendant compte qu'au lieu d'assurer ma vieille Clio de 1992 pour 42 euros mensuels à la GMF, il m'en aurait coûté seulement 24 € au tiers avec Direct Assurance. Sacré rabais ! Même que jusqu'au 30 avril, Direct Assurance rembourse deux fois la différence si on trouve moins cher ailleurs. La preuve.

En pensant aux fringues que j'ai ratées, j'ai les dents qui grincent. Dents que je me suis payées en revendant ma voiture. Moralité : l'assurance auto la moins chère, c'est la mienne. Par contre, côté dentaire, tu raques.C'est un choix. 

disclaimer assurance auto
devis assurance en ligne

Les commentaires sont fermés.