Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Déréliction

    Grandir, c'est prendre conscience qu'il n'y a jamais guère qu'une seule personne sur laquelle il est possible de compter : soi-même. L'individu, être communautaire, évolue en son for intérieur dans un délaissement - parfois un retranchement - quasi permanent. Disons à 99 %grandir3.jpg de son temps.

    Partant, garder son coeur d'enfant, c'est s'exposer en permanence à ce sentiment atroce du coeur brisé. Et devenir adulte induit une réaction auto-défensive, de plus en plus inconsciente le temps allant, qui doit supporter le risque de passer à côté du ridicule petit pourcent qui pourtant à lui seul suffirait à balayer les quatre-vingt dix-neuf autres.

    Alors grandir, mais grandir vraiment, serait-ce remonter le temps pour retrouver son coeur d'enfant tout en conservant le fruit de son expérience délesté de toute méfiance ?

  • Vacances Bodrum et votre coeur fait boum...

    Ou Bodrum Turquie, ça fait envie !

    La question est : comment les voyagistes ont-ils fait pour se passer de mon incomparable sens de la formule ? Mouais... Trêve de balivernes. Si pour certains, les vacances sont l'occasion de plonger dans d'incroyables aventures, de partir à la roots et de braver l'inconnu, je suis pour ma part plutôt du genre package. Pas question de me frotter à diverses contingences et encore moins aux nécessités quotidiennes que sont, au hasard, la cuisine, la vaisselle et le ménage. Mes mots d'ordre sont chaleur, bonheur et doigts de pieds en éventail. La solution : Look Voyages.

    Mais puisque comme tout bon client, il faut être un peu chiant, moi ce que j'aime en plus, c'est pouvoir larver, complétement assistée, sans m'être préalablement coltiné douze heures de trajet, soit quatre jours si on compte le jet lag pris sur les RTT que je n'ai pas.

    Donc si on résume : soleil + tout compris + pas loin = club Turquie ! Genre petit séjour Yelken Hotel & Spa 5* parce qu'on est pas là pour se priver. A partir de 715€, on est pas si exigeant... Et puis pour toi en qui sommeille l'aventurier du dimanche, tu as des combos séjour/circuit. Franchement, que demande le peuple ?! Ouais... l'argent... je ne le sais que trop... Mais si en plus, on doit arrêter de rêver, où va-t-on ? Donc, rêve :

    disclaimer

  • Design déco mieux que Damidot*

    Pas besoin d'être chasseur de tendances pour s'apercevoir que la décoration est une des occupations favorites des Français ; même si apprécier ne veut pas dire exceller mais passons... Suffit de regarder les D&CO* et autres Question Maison* qui poussent comme des champignons, pour ne citer que les chaînes hertziennes ; et mélanger les torchons et les serviettes. Mais bon, ne dit-on pas que tous les goûts sont dans la nature ? Qu'on aime ou qu'on aime pas, il suffit juste de se dire qu'il y a une chance sur un million d'être tiré au sort pour se résoudre à s'atteler soi-même à la tâche ardue du lifting intérieur.

    Pas forcément évident ? C'est là que tu te trompes. Vas sur le site Delamaison. Non seulement, tu trouves tout ce dont tu as besoin mais en plus, pas besoin de te bouger les fesses à chiner, on l'a tous vu, ça fait pas maigrir (rrrooohhh, vilaine Charlotte). Dans ce grand magasin virtuel dédié à la décoration et à l'équipement de la maison, pas moins de 20 000 références et plus de 150 marques ! Du kitsch en pagaille, du design à profusion, bref, il y en a pour tous les goûts et tous les sous. Sans compter les bonnes affaires des ventes privées et pour les plus... enfin les moins... disons ceux qui auraient besoin de conseils, le blog qui présente les courants du moment, les innovations et les coups de coeur de l'enseigne.

    Personnellement, je choisis moi-même, je fais fi des tendances et surtout, je fuis les ambiances déco "tout assorti" auxquelles je préfère les patchworks de matières, d'époques, de styles... bien plus chaleureux et personnels. Du caractère, que diable ! Comme je suis une fille et que j'aime bien les boîtes de rangement, je te conseille celles-ci, très chouettes dans ton bureau-atelier ou dans la chambre d'un mouflet pour ranger Spiderman*, Bob l'Eponge* et autre Dora l'exploratrice*.

    bo_tes.jpg

    Allez, au boulot ! (ça vaut aussi pour Delamaison qui devrait quand même faire un petit effort de design pour son site...)

    disclaimer

  • La trempe de l'écrivain

    _crire.jpgLe pire pour la personne qui écrit n'est pas que ses tentatives rédactionnelles ne soient pas appréciées par le lectorat auquel elles sont soumises.

    C'est qu'elles ne soient pas lues.

    L'indifférence, elle te tue à petits coups.

    Gilbert Bécaud 

    L'indifférence est une épreuve. Le succès est une épreuve que l'on réserve à ceux que l'indifférence n'a pas su tuer.

    Christian Bobin

    L'indifférence comme préférence, c'est le mépris qui prend vie.

    Anonyme

    La femme excuse tout, hormis l'indifférence.

    Proverbe anglais

  • J'pète les plombs...

    La dernière fois, j'ai reçu une facture d'électricité complètement astronomique au regard de ma surface d'habitation. Tu vas me dire "ça n'a rien à fusible.jpgvoir". Moi je te dis que si, sans argumenter, parce que j'ai ma conscience pour moi. Donc bankrupted because of EDF.

    Après moult négociations avec l'opératrice pour comprendre le pourquoi du comment, elle m'explique que je dois faire des tests avec mon compteur pour voir s'il n'est pas défaillant, mais que pour ce qui est de la facture litigieuse, j'ai pas le choix pour cette fois-ci, je dois raquer. L'expression "payer la douloureuse" a pris toute sa mesure dans mon esprit...

    J'ai donc docilement entrepris les tests sur le boîtier pompe à fric de ma modeste demeure. Avant de tout faire sauter, j'ai commencé par couper tout ce qui pouvait l'être ; pas les fils hein, les équipements ! Chose faite, je retourne vers la molette à la rotation étourdissante qui te murmure visuellement le schling ! schling ! de chaque euro arraché à ta poche. Que vois-je ? La diligence giratoire est désespérante. Je me dis donc : cool, ça veut dire qu'il y a un problème, je vais disjoncter, ça va continuer à révolutionner et là, je pourrai les accuser de voleurs. Sauf qu'une fois le disjoncteur disjoncté, tout mouvement rotatif s'est arrêté.

    Loin de m'avouer vaincue, je me suis dit : "ah ouais, je peux pas vous prendre en flag' de vol caractérisé des économies que je n'ai pas ? Et bien à malin, malin et demi !" J'ai donc décidé de laisser disjoncté toute la journée en pensant intérieurement un niark niark bizarrement accompagné en parallèle d'une sensation de je ne sais quoi, comme quand on est persuadé d'avoir oublié quelque chose sans parvenir à remettre l'idée dessus.

    Ce n'est que le soir que j'ai réalisé l'origine de ce sentiment indéfinissable... En coupant mon compteur, j'avais par là même privé d'alimentation mon frigo et mon congélateur...

    Heureusement que ça faisait trois semaines que j'avais le complète flemme d'aller faire les courses.