Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique de l'effort #14

Ou ma vie d'aide-monitrice en colo.

Activité annexe de ma fonction de lingère dont je n'aurais jamais due être détournée. Car vois-tu, les petits d'hommes et moi, c'est pas tout à fait ça.86479097ff58e82ec4822e6fcc202982.jpg

Mais recontextualisons. Quand je n'étais pas en train de laver les linges d'enfants sales et/ou malades et quand je n'étais pas réquisitionnée pour astiquer le moulin, j'étais sollicitée par les monos pour contribuer à la canalisation des moutards surexcités. En l'occurrence, il s'agissait d'emmener les enfants à la chasse au Dahu.

Quid du Dahu, me diras-tu, sombre citadin ?

Et bien, cet animal, aussi imaginaire que la licorne, est le fruit d'une légende rurale établie aux dépens des naïfs et par extension des gens de la ville. La plaisanterie consiste a prétendre que le Dahu, animal évoluant sur les coteaux ou à flancs de montagne, est doté de deux pattes plus courtes que les deux autres, la différence s'observant non pas entre les pattes antérieures et les pattes postérieures mais entre celles de gauche et celles de droite (cf croquis) ; cette particularité l'obligeant, comme on s'en doute, à se déplacer toujours dans le même sens de la pente, sans pouvoir faire demi-tour sous peine de chute. De fait, sa chasse, rituel initiatique, s'exerce comme suit : les locaux avisés prétendent grimper dénicher le Dahu, le surprendre de dos pour l'obliger à se retourner et ainsi dégringoler la pente. Au nigaud ensuite, posté en contrebas, de capturer la proie dans le grand sac ouvert qui lui a honorablement été confié. Les rabatteurs naturellement de s'éclipser et de calculer le temps d'affût stoïque du dindon de la farce.

Tout ceci est follement drôle, ça ne mange pas de pain et ça occupe.

Mais c'était sans compter la nécessaire pédagogie à l'égard de tout razmoket. Et moi, transposer pour des gosses de cinq ans, je sais pas faire. Ce qui aurait donc du être une joyeuse chasse au Dahu dans la forêt savoyarde s'est transformée en véritable Projet Blair Witch. Parce que quand tu te retrouves dans un bois un peu sombre avec des nains, un mot aussi anodin que "chut" se transforme en détonateur de psychose. Les trolls de pleurer, d'hurler et de courir dans tous les sens. L'horreur.

L'avantage fut de ne plus être sollicitée pour les ateliers, croulant sous les tâches de ma fonction originelle... Ben oui, un gamin qui a peur, après il fait des cauchemars et par extension pipi au lit.

Tu peux me croire, si j'le chope le Dahu, j'aurai deux mots à lui dire.

Commentaires

  • Ca paie bien aide-monitrice en colo?

  • Et bien à 17 ans... il y a de ça 12 ans... la rémunération était plus que modique...

  • Le Dahu, tomes 1 et 2 et son carnet de voyage, trois livres indispensables pour partir à la chasse au dahu !
    Le Pack Dahu de Patrick Leroy est disponible à prix spécial sur le site www.editionsdumont.fr
    Venez vite le découvrir !

Les commentaires sont fermés.