Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ado, laid sens

855c7c88448eeadc227948235eb0fdb8.jpgMon déménagement a été l'occasion de me replonger dans ce monceau d'affaires que j'entasse sans pouvoir m'en défaire. Parmi elles, ma jouvencelle correspondance d'avec ma meilleure amie.

Ma pote et moi, nous nous connaissons depuis la moitié (la plus importante) de notre vie. De treize à dix-huit ans, les excès de notre âge se sont essentiellement manifestés par une relation épistolaire particulièrement soutenue (que je ne publierai pas quand je serai un auteur célèbre... sans intérêt... le ridicule peut tuer...).

Fétichistes l'une comme l'autre, nous avons naturellement conservé ces petits trésors rédactionnels et l'été dernier, l'envie nous a prises de nous échanger nos correspondances, histoire de nous replonger dans notre propre passé et non celui vu par les yeux de l'autre.

...

...

...

Est-il possible d'écrire si mal et si gros ?

Est-il possible d'être si exigeant avec les autres et si peu avec soi ?

Si égocentrique ?

De tomber amoureuse si souvent ?

Tout est-il vraiment la fin du monde à cet âge ?

Peut-on réellement souhaiter mourir toutes les minutes ? 

Déteste-t-on à ce point sa famille ?

...

...

...

Et comment se fait-il qu'à presque vingt-neuf ans, j'ai occulté des pans entiers de ma, somme toute, courte existence, qui ne se rappellent pas plus à mon souvenir à la relecture de mes propres phrases ? Début d'Alzheimer ou schizophrénie temporelle ?

Vraiment temps que j'aille voir un psy moi... :o) 

Commentaires

  • Aaaah les découvertes macabres de la correspondance d'ado... C'est normal que tu aies oublié, c'est à des années lumières... Et ce serait aussi normal de s'en attendrir au lieu de se vilipender... si, si.

  • Rha làlà, que c'est bon de relire toutes ces inepties! Et dire qu'on osait se plaindre pr rien a cet age là!! Et oui je pense que j'etais amoureuse toutes les 30 sec. ! C'etait notre seul sujet d'inspiration d'ailleurs!

  • dans un moment d'égarement (et de lassitude aussi, après des heures et des heures horribles à ranger-nettoyer-emballer-jeter avant le déménagement) j'ai jeté la grosse boîte contenant les 300 lettres de mon adolescence, au motif que je les relirai jamais.

    Harg ! depuis j'arrête pas de m'en mordre les doigts.
    Grosse gaffe. Elle me manque cette boîte de vieilleries!

  • Je comprends ta tristesse, 400clics, c'est pas grave, je te prêterais les miennes, tu sais avec les enveloppes fabriquées à partir de pub dans les magazines féminins et plein de petites amuseries aux dos des enveloppes... Rahlalal, c'est qu'on savait rigouler à cette époque, c'est plus comme maintenant... D'ailleurs, une question m'obsède : est-il plus écologique d'envoyer des lettres ou d'envoyer des mails ?

  • enfin chouchou, ça dépend si tu les imprimes !
    je t'en prie. à ton service.

  • Non, non, je t'assure, j'étais vraiment... brrrr... pas moi ;-) Et pis d'abord, c'était ya pas si longtemps que ça !

  • Et oui, nous étions pathétiques... Quand je pense que je critiquais mes parents qui ne se souvenaient plus de leur passé... Je pense que l'oubli est finalement une fonction naturelle de survie :o)

  • Aïe... j'ai moi-même égaré un colis de lettre et je ne peux pas y penser sans une remontée de désespoir... Je compatis.

  • T'est kro gentille avec ta koupine ! En tout cas, très fort le coup des enveloppes... J'en ai reçu plein mais j'ai pu déduire que je devais être nulle en pliage puisqu'aucune de mes lettres n'est packagée... Je me contentais des minables "vite vite gentil facteur" et autres fadaises.

  • Ah d'accord, tout va bien, j'imprime pas mes e-mails, on est sauvé. Ouf. Et pis j'envoie pas de carte de voeux parce que ça me gonfle, je suis une fille hyper écologiquement responsable si on y pense bien (bon, sauf que j'ai un sapin synthétique, mais j'étais jeune)

  • Charlotte : mais le propre de l'adolescence c'est d'être un peu, brrr, pas soi, sinon, on donne pas de fil à retordre à ses parents et après ils se sentent inutiles et puis en plus, si tu fais pas de crise d'adolescence bien ingrate, je suis sûre que ça les inquiète. En vrai, on est con à 13 ans juste pour faire plaisir à nos géniteurs...
    Vite gentil facteur, c'est le minimum, une de mes copines adorait faire croire que c'était tom croute qui me les envoyait ou un quelconque admirateur secret. Et pour lesp liages, c'est bien la seule fois où j'ai révélé un vague talent manuel. (vi, je suis gentille avec mes koupines, toujours, de toute façon, je suis gentille tout court, si, si)

  • J'ai eu personnellement une adolescence extrêmement difficile, je pèse mes mots sans rentrer dans les détails et je doute que le plaisir fut au rendez-vous pour mes parents. Mais don't worry, j'en rigole aussi.
    Tom Croute ? Ouaow...
    Bon, on est koupine alors ?

  • Ma soeur aînée aussi a eu une adolescence difficile pour tout le monde mais avec le recul, ça fait aussi partie de son charme.
    Ouaip, on est koupine, je veux bien, et même que si t'es sympa avec moi, je te prêterai mes images pokemon et on ira danser la tektonic ensemble et je te montrerai mon album Tom croute. Et ouais, carrément...

  • zetes kro meugnonnes les filles :-)

  • Alors là c'est promis juré craché, t'es ma copine pour toute la vie !

Les commentaires sont fermés.