Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De Sacha à Guitry

Après mes déboires estivaux, j'ai oublié, en l'espace d'une soirée, la prestation théâtreuse de Belle du seigneur en me plongeant dans la Comédie, la vraie, la grande, l'inénarrable, avec De Sacha à Guitry, interprétée par Jean Piat et scénographiée par Gérard Kéryse.

Le Robert d'Artois des Rois maudits de mon enfance, du haut de ses insoupçonnables 83 ans, assure seul en scène un spectacle aussi désopilant que profond sur les textes sensationnels du controversé Sacha Guitry. Feu le comédien, auteur de pièces, metteur en scène, dialoguiste, scénariste et réalisateur dont je ne connaissais que la citation "Je suis contre les femmes, tout contre", s'est révélé à moi comme un inégalable amoureux des mots, de l'amour plus que des femmes - ce qui lui valut sans doute sa réputation de grand misogyne -, bref de la vie. Ses textes, magnifiquement mis en valeur par l'interprétation exceptionnelle de Jean Piat, sont un véritable concentré de perspicacité, d'humour et de philosophie. L'expression "avoir de l'esprit" prend toute sa mesure pendant ces 90 minutes d'acrobatie verbale jubilatoire.

Si je m'écoutais, j'y retournerais. Mais je ne voudrais pas vous priver de l'opportunité de savourer les dernières représentations de ce spectacle haut en couleurs.

Car il y a un Sacha charmant, caustique, désinvolte et léger mais il y a aussi un Guitry plus grave, lucide, moraliste à sa manière et qui, sans jamais se prendre au sérieux, parle à chaque génération. Sacha fascine. Sacha irrite. Sacha séduit. On le dit misogyne, égoïste : il s'en défend avec esprit, Guitry, ou Sacha, il vit de cette joie particulière : la joie des autres. L'évoquer, lui, sur un théâtre, était une tentation à laquelle j'ai cédé... Il s'avance sur la scène et il parle de tout, du bonheur, de Mozart, des acteurs, des auteurs, des femmes bien sûr, de la jeunesse, de sa scolarité "tourmentée" et même... de la Libération de Paris où son destin d'exception va le conduir 60 jours en prison. Promenade passionnante à travers une oeuvre à l'humour décapant que le temps n'a pas abîmée et où se révèle l'intelligence de l'homme, son rayonnement et aussi et surtout son amour du public et... de la France !

Jean Piat 

Comédie et Studio des Champs-Elysées

15, avenue Montaigne - 75008 Paris

Réservations : 01 53 23 99 19

Dernières dates du 26 au 29 décembre 

Commentaires

  • sacha est un vrai-faux misogyne. Tellement drôle qu'on lui pardonne tout.
    il y a 2 pièces de guitry à Edouard VII en ce moment...

  • Génial tu veux dire ! Merci pour l'info, si les finances le permettaient, je m'y précipiterais.

Les commentaires sont fermés.