Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Facebooked

341e10114bf5be5cc5c66021a87af023.jpgLa résistance au hit must have best of the best n'aura été que de courte de durée, voilà, je le confesse, je suis sur Facebook. Bon, soyons clair, toi le non geek,  je t'explique : tu dois prononcer fèsbouqueue (oui, tu peux le dire, après avoir inventé forniquer et concupiscence, tu peux être sûr que c'est une nouvelle invention de l'église). A partir de là, si je te parle de la mise en congruence de la mécanique quantique et de la relativité générale pour arriver à la théorie des cordes c'est-à-dire du tout, tu vas me répondre que tu pénètres rien à la physique théorique. Ben pour le grand livre des visages, c'est pareil, alors passe ton chemin.

Pour les autres, rien de très original j'imagine dans ce que je vais dire : en douze heures d'inscription, pléthore de vieilles connaissances retrouvées. Est-ce parce que tout le monde a pris de la bouteille que les invitations à des apéros pleuvent ? Enfin, loin de moi l'idée de m'en plaindre... C'est juste que la provinciale que je suis que j'étais hallucine sur le fait que toutes ses régionales connaissances soient également devenues parisiennes. Je vais vraiment finir par croire que le Parisien n'est jamais qu'un provincial qui a pris la grosse tête. Alors qu'entre nous, c'est juste un gros con qui veut claquer tout son pognon en loyer. Mouahahah. Quoi ? T'es pas content ? Et bien d'abord te ferai-je dire - ouais, c'est la version soutenue du je te ferai dire de tes morveuses années -, ben vas-y dis le... ah ben non faut que je te dise... : ici, c'est chez moi et je dis qu'est-ce que je veux. Na !

Allez, sans rancune. Je file à la recherche du temps perdu (je vais facebooker quoi, roohhh, tu comprends vraiment rien).

Commentaires

  • La provincialo-parisienne inscrite depuis moins d'une semaine sur FB que je suis se reconnaît parfaitement dans ce texte ;) "à la recherche du temps perdu", c'est exactement ça !!!

  • Et que le temps perdu est long... C'est vachement sympa mais ça fout un coup de vieux :o)

  • J'ai tenu une semaine, le temps de réaliser qu'il fallait que je prenne des cours d'anglais... (enfin entre autre)

  • :-D Effectivement, la version full française n'ayant pas encore été développée, cela peut être un frein... mais je le prends plutôt comme une opportunité de rafraîchir ma friche linguistique. Trop drôle et trop de reprises de contacts qui en valent la peine.

Les commentaires sont fermés.