Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Questions bêtaphysiques

Une des manifestations de la Force de Coriolis - accélération centrifuge due à la rotation de la Terre - est de faire tourner7212846a9eee6b9727096a6fb56820fd.jpg l'eau de la cuvette des pipi-room dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère nord et dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère sud.

Cette observation scientifique de notoriété publique est, vous l'admettrez, indispensable à toute culture générale qui se respecte un tant soit peu. Quoiqu'incomplète.

Bah voui ! Qui parmi vous est capable de me dire ce qui se passe sous la latitude équatoriale ? L'eau tombe-t-elle d'un seul coup ou les hésitations moléculaires de l'eau n'ont-elles pour unique résultat que d'intempestives et malodorantes éclaboussures ?

Commentaires

  • Et non ! Encore une légende urbaine !
    Dans les éviers et lavabos, l'accélération de Coriolis est négligeable, et ce sont de petites perturbations difficiles à prévoir qui décident du sens de rotation.
    Des chercheurs avaient fait des statistiques et des mesures, dans 50% des cas elle tournait dans le sens des aiguilles d'une montre et dans les 50 autres % dans l'autre sens.

  • Bon mea maxima culpa... je ne suis plus à un sophisme près :-( N'empêche que, en partant de postulat que la légende urbaine n'est pas mythe mais réalité... quelle aurait été la réponse à cette question pertinente ? :o)

  • Lolll !
    On a tous éte victimes une fois dans sa vie, d'une légende urbaine !
    Mais j'ai beau pavaner, ramener ma science, issue de ma formation de regardeur de nuages.
    Je ne suis pas fier, car je n'ai pas laissé le rêve agir.
    J'ai tué la poésie, on s'en fout du sens de tourbillons !
    Un autre l'aurait fait, mais venant de ma part c'est pire !
    Pêché d'orgueil !
    J'aimerais tellement qu'à l'Equateur, les gouttes ne tombent pas, qu'elle voyagent un peu, jusqu'aux Tropiques, pour mieux ramener à la mer les derniers ragôts des Alizés.
    Oui ! Là je me sens mieux, on ne m'y reprendra plus !
    Promis !!!

    Bonwiiiiiiiiiii !!!!!
    Fred ;-)

    P.S: Ça doit être la fatigue ! J'ai posté cette réponse dans une autre note !
    Les joies du directe comme on dit. Je te laisserai coriger ;-)

  • là encore me revient de droit la p(m)aternité de cette abération jetée dévolument dans ton esprit depuis hier.
    Avoue, tu y crois encore...

  • oulà, "too much" scientifique pour moi ;)

  • Non, non, ne te flagelle pas, tes mains ont mieux à faire :-p Et point d'orgueil dans la vérité. Vanité des vanités est de s'auto-suffire dans son savoir sans le partager... et de rire sous cape de l'ignorance d'autrui. Merci donc pour tes éclairages et bonwiiii à toi aussi Professeur Freddy !

  • oui ben je serais toi, je me vanterais pas trop de dispenser de telles faussetés.
    et pis d'abord, "abération" prend deux "r" et "dévolument" n'existe pas, na :o)

  • ton mérite est de le reconnaître... et le mien sera de m'abstenir à l'avenir...

  • Bonne nuit miss ! ;-)

  • c'est bien connu: sous l'équateur cette eau se vaporise en fines goutellettes tout en remontant vers le haut. C'est trés pénible pour les gens qui vont aux toilettes, il faut être rapide sous l'équateur !. Ce phénomène contribue d'ailleurs à accentuer les dépressions atmosphériques et du même cout les effets dévastateurs des tornades naissantes sous ces lattitudes.
    Si,si.

  • Mais alors... nous sommes riches !!! Ne reste plus qu'à inventer les toilettes avec chasse d'eau extérieure et système intérieur auto-nettoyant.

Les commentaires sont fermés.